Fake news : les entreprises locales ne sont pas épargnées !

Alors qu’un quart des Français déclare avoir déjà relayé une fausse information sur une entreprise et que le coût des fake news pour l’économie mondiale s’envole pour atteindre les 78 milliards d’euros, il est temps pour les PME et entreprises locales de s’y préparer.

La rumeur a toujours été présente dans notre société, dans nos villages. Mais ce qui n’était hier qu’un bruit de comptoir, devient rapidement aujourd’hui une fake news dévastatrice qui se répand comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, pouvant porter atteinte durablement à l’image d’une entreprise. Or, nous le savons, la réputation de l’entreprise est reconnue comme l’un de ses actifs les plus importants et stratégiques.

Les activistes locaux l’ont bien compris et n’hésitent pas à calquer les stratégies que l’on voit habituellement appliquées dans le monde politique pour déstabiliser des PME / TPE et parfois tenter de faire arrêter des projets. Des arguments sont créés de toutes pièces, les faits sont déformés, avec un objectif : susciter émotion et indignation. 

Ces sentiments étant démultipliés par la proximité géographique, la propagation ne prend en général pas plus de quelques jours ou quelques heures. La riposte mettra du temps à se mettre en place et peut représenter un coût important pour l’entreprise car là où l’émotion et l’indignation aura permis la viralisation du contenu des attaquants, si elle n’est pas préparée, l’entreprise devra quant à elle payer pour que sa réponse soit vue par un maximum de personnes.

Il n’y a pas une solution miracle pour se prémunir de ces attaques. Une stratégie d’influence et d’image sur le long terme, associée à une veille efficace et permanente des réseaux sociaux et du web, permet de s’y préparer et de renforcer la résilience de l’entreprise.

Influenci, agence de communication et d’influence à Propriano, peut vous accompagner dans la définition et la mise en oeuvre d’une stratégie efficace.